Jean Aicard
www.jean-aicard.com

Site créé en 2010 — Version 5.1 RWD

Jean Aicard (1848-1921), poète, romancier, chantre de la Provence, dramaturge... fut aussi un penseur idéaliste et spiritualiste : Pierre Loti, l'accueillant sous la Coupole le  23 décembre 1909, le présenta comme un écrivain d'une profonde humanité, théoricien de la Pitié. 

Aicardiana

Le numéro 39 (15 décembre 2022) est paru.

Prochain numéro le 15 avril 2023.

Actualités du site

Le site a été totalement refondu : l'interface est d'une lisibilité améliorée et la navigation entre les pages a été simplifiée.
Par ailleurs, il fonctionne désormais dans le protocole https:// qui apporte une plus grande sécurité.

 
Les Chansons nouelles en lengaige prouensal ou  Chansons du Carrateyron, écrites à Aix-en-Provence dans la première moitié du xvie siècle, constituent l'un des premiers textes imprimés en langue provençale. Strictement contemporaines de la Meygra Entrepriza (1537) d'Antonius Arena, elles développent une verve truculente qui égratigne tous les pouvoirs en place.
Même si elles sont restées anonymes, l'édition critique que j'ai réalisée montre que ces Chansons laissent entrevoir, à diverses reprises, la "patte" de notre Antonius Arena.

Le terme « caryatides » désignant des statues féminines ornant la façade d’un monument est dû au célèbre architecte de l’Antiquité Vitruve.
Cette étude, qui révèle une confusion entre deux noms géographiques de la Grèce antique, m’a été suggérée par le bronze exposé sur la cheminée du bureau de Jean Aicard à La Garde (Var).
 
La Meygra Entrepriza (1537), grand chef-d'œuvre du poète de Solliès Antonius Arena célébré par Jean Aicard, traduite en français pour la première fois, précédée d'une étude historique et littéraire par Dominique Amann et suivie de la Maigro Entre-presso de Frédéric Mistral.

Sites associés

Dominique AMANN (mèl) vous invite à visiter également :
son site personnel     le site La Maurinière éditions

Mentions légales